google-site-verification: google621c8fe23c4739c2.html
 

Mon don construit l'Eglise du Christ

Je donne

“ Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir.” 

                                                                                       Actes des apôtres, 20:35

Denier de l'Eglise

L'Eglise catholique assure ses missions grâce à la générosité des fidèles : cette contribution financière versée annuellement par les catholiques à leur diocèse est destinée à assurer la vie matérielle des prêtres.

Le denier n'est pas un don comme un autre : il fait appel à un sentiment d'appartenance et de fidélité envers l'Eglise. Pour ceux qui sont plus spécialement en charge d'annoncer l’Évangile et de faire vivre l'Eglise, c'est une rémunération.

Logo_denier_de_l'église.PNG

Quêtes

« On ne se présentera pas devant le Seigneur les mains vides, mais chacun apportera une offrande, à la mesure des bénédictions du Seigneur ton Dieu. »                                                                                                Deutéronome 16, 16-17
 
La quête, est un geste liturgique fort, au moment de l’offertoire de la Messe - entre la liturgie de la Parole et la grande prière Eucharistique -, quand sont « offerts » le pain et le vin destinés à devenir le corps et le sang du Christ. ​
Nous reconnaissons que notre offrande est déjà don de Dieu : « Tu es béni Dieu de l’univers, toi qui nous donnes… ».

La quête, geste de solidarité et de communion des catholiques, est fondamentale pour la vie de leur paroisse au sein du diocèse : l’argent collecté permet de faire face aux charges de fonctionnement (chauffage, éclairage, entretien et réparation des bâtiments, fleurissement de l’église, documentation, assurances, etc.).
Certains dimanches, la quête est réservée à un emploi spécial : partage avec d’autres Églises, œuvres caritatives… C’est alors une « quête impérée ».

Offrandes de messe

« Ne savez-vous pas que ceux qui préparent les choses saintes vivent du culte ? Ceux qui servent à l’autel ont leur part de ce qui est sur l’autel. Et de même le Seigneur a ordonné que ceux qui annoncent l’Évangile vivent de l’Évangile. »                   1Corinthiens 9, 13-14

Toute Messe est une « action de grâce » qui rend présent le Sacrifice par lequel Jésus, alors « qu’il portait le péché de la multitude et qu’il intercédait pour les pécheurs » Isaïe 53, 12, a réconcilié les hommes avec son Père.
Chaque Messe « est célébrée en communion avec toute l’Église du ciel et de la terre, des vivants et des défunts » [CEC 1354].
Mais le Prêtre peut, à ma demande, ajouter une intention particulière : prier pour un défunt, un malade, à l’occasion d’une naissance, d’un baptême, d’un mariage, d’une grâce obtenue, ou tout simplement pour la gloire de Dieu.
L’offrande de Messe participe à la subsistance et au ministère des prêtres : « ceux qui servent à l’autel », « ceux qui annoncent l’Évangile ».

Dans notre diocèse, l'offrande conseillée est de :
• 18€ pour une messe,
• 180€ pour une neuvaine (une messe célébrée 9 jours de suite)
• 580€ pour un trentain (une messe célébrée 30 jours de suite pour un défunt).

Offrandes de célébration - Casuel

« Joseph et Marie portèrent alors l’enfant à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, comme il est écrit dans la Loi du Seigneur […]. Ils offrirent le sacrifice ordonné par la Loi : : une paire de tourterelles ou deux petites colombes. […] Au moment où les parents amenaient l’enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient, Siméon le prit dans ses bras et bénit Dieu […] Quand ils eurent accompli tout ce qu’ordonnait la Loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée au village de Nazareth. »                                                                             Luc 2, 22-24

A l'occasion d'un baptême, d'un mariage ou d'un enterrement, il est conseillé aux chrétiens de faire un don, pour participer aux frais de la paroisse et surtout pour montrer leur appartenance à la famille de l'Église.
Ces offrandes constituent ce que l'Église nomme le casuel.

L’Église accompagne et donne sens aux événements de la vie : baptême, mariage, funérailles, mais aussi confirmation. Bien sûr, l’Amour et le Don de Dieu sont gratuits !
Mais l’Église assure présence, accueil, accompagnement, etc. et le catholique est appelé à participer généreusement à la vie de la paroisse (chauffage, éclairage, entretien et réparation des bâtiments, documentation, assurances, téléphonie, etc.) par son offrande, appelée alors casuel, pour entrer lui-aussi dans cette démarche du don.
Soyez-en vivement remerciés !

Il est conseillé d'offrir :
• pour un baptême : de 70 à 150 €
• pour un mariage : de 200 à 400 €
• pour des obsèques : de 180 à 300 €